2015-2016

Au programme de la saison 2015-2016

Dames de Chœurs

Cette saison, le Madrigal a choisi de se tourner vers les compositrices du XXIe siècle, ces femmes qui ont choisi d’écrire de la musique.

A la recherche de perles du répertoire a capella, Madeleine Saur a commencé à construire son programme autour du Requiem de la compositrice canadienne, Eleanor Daley. Ce Requiem constitue une œuvre d’une vingtaine de minutes en anglais, mêlant prières, espoirs, chœurs et solistes.

Eleanor Daley

Ensuite, eller prit contact avec Polina Medyulyanova, une compositrice germano-ouzbèke qui lui fit pat d’un projet de Missa Solemnis débuté en 2002 et pour lequel seules 2 pièces avaient à ce jour été écrites (les partitions étaient toujours en Ouzbékistan). Madeleine obtint de Polina qu’elle rapatrie et lui envoie ces partitions et qu’elle compose la suite et la fin de cette messe, spécialement pour le Madrigal de Lille.
La musique de cette Missa Solemnis est teintée de bourdons médiévaux et d’ornements traditionnels : on y ressent la spiritualité et la méditation. La création de l’œuvre complète (actuellement encore en cours d’écriture) est prévue pour fin 2016.

Polina

Une troisième pièce majeure faisant partie du programme « Dames de Chœurs » sera l’œuvre de Sophie Lacaze. Cette grande compositrice française a en effet proposé au Madrigal de Lille de transformer sa Messe Notre Dame, écrite à l’origine pour chœur de femmes et cristal Baschet, en une pièce pour chœur mixte.

sophie_lacaze2

Enfin, le chœur a également fait appel aux deux compositrices belges « phare », que sont Erika Budaï et Petra Vermote. Pour mémoire, en 2014, le Madrigal avait déjà eu le privilège de pouvoir créer « Fusée », une composition de cette dernière sur un texte d’Apollinaire.

Vermote

Cette année, il interprétera deux pièces de Petra Vermote, Nasad Asin et Lullaby, ainsi que Gaudeamus et Do not stand at my grave and weep de Erika Budaï. Il est à noter que cette dernière pièce, composée à l’origine pour les funérailles de Vic Nees, reprend le même texte que celui d’un des morceaux constitutifs du Requiem de Eleanor Daley.

erika_budai