Actualités

Comme Bach

« Ah, Bach ! Le grand, l’immense. L’intelligence musicale par excellence. Le magicien des fugues. Pourquoi cette musique n’est-elle alors que très rarement chantée par des amateurs ? C’est comme si elle nous était interdite.

J’ai alors repensé à l’origine même de la musique de Bach : l’office. Cette musique, aussi subtile soit-elle, était écrite pour être chantée et jouée par des amateurs, le dimanche, à l’office protestant du temple où il était maître de chapelle. La notion de concert n’a que très peu effleuré Bach, sa musique était avant tout utile.

Le Madrigal de Lille avait donc toute la légitimité pour interpréter ses pièces, cherchant évidemment la meilleure qualité possible dans le travail de cette musique.

Le Madrigal oui, mais pas que !

Le dimanche à l’office, un ensemble de musiciens jouait la cantate du jour, mais l’assemblée, elle, chantait les chorals, thèmes quasi populaires de la liturgie protestante. Rendez-vous dans un temple protestant aujourd’hui, en Allemagne ou en Suède, et vous serez frappés par la ferveur qui ressort de ces moments de chant collectif.

Animée par les rencontres et par l’envie de faire chanter tout le monde, j’ai alors eu l’idée de faire participer un chœur éphémère, qui chanterait comme l’assemblée au temple sur certaines parties du concert.

Conservant ma volonté d’inscrire le Madrigal de Lille dans l’écriture contemporaine, j’ai confié à Jean-Luc Rosaz, compositeur lyonnais, l’écriture d’une pièce, écho à la musique de Bach mais aussi au contexte d’interprétation de ses œuvres. La création de ce programme est écrite pour double-chœur, l’un chanté par le Madrigal de Lille, et l’autre par le chœur éphémère, adaptée au niveau de ce-dernier. »

Propos de Madeleine Saur, directrice artistique du Madrigal de Lille

Comme Bach sera donné en concert le 8 février 2020 au couvent des Dominicains à Lille, et le 7 mars 2020 à la Maison Folie de Wazemmes (Lille).

Pour plus d’infos, consultez notre programme 2019-2020 !