Photo : Petra Hilleke

Saison 2021–2022

Après deux années de – presque – silence, est née l’envie de s’exprimer. C’est une pièce, Voce mea de Thomas Hanelt (compositeur contemporain allemand), qui a donné son titre et son identité au programme de la saison, pensé par Madeleine Saur.

Ma voix, c’est celle qui parle, celle qui chante, celle qui dit, qui improvise, qui crie, qui pleure.  À travers Voce mea, le Madrigal a donné à entendre sa voix. Rassemblant un corpus de pièces musicales ; d’une part contemporaines, afin de garder cette ligne actuelle chère au Madrigal ; d’autre part anciennes, mettant au programme des pièces de l’époque Renaissance italienne, âge d’or de la musique vocale a capella. Ce répertoire ancien est présent dans Voce mea, pour rester au plus près des envies de chacun, les chanteurs du Madrigal étant pour beaucoup particulièrement attirés par ce répertoire riche et majestueux.

Au programme

Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525–1594) : Vox dilecti mei,
Giovanni Maria de Rossi (1522–1590) : Voce Mea,
Lucio Billi Ravennatis : Voce Mea,
György Deák-Bárdos (1905–1991) : Eli Eli,
Arvo Pärt (1935–) : Deer’s cry,
Urmas Sisask (1960–) : Oremus, Gloria Patri, Opus 17
Thomas Hanelt (1962–) : Voce mea,
Jaakko Mäntyjärvi (1963–) : Die stimme des Kindes,
Seán Doherty (1987–) : Under song,
Timo Lehtovaara (2003–) : Lacrimosa.

Concerts

15 juin 2022, 20 h 30, à la chapelle Sainte Thérèse, Hem
17 juin 2022, 20 h 30, à l’église Saint-Pierre Saint-Paul, Lille, Wazemmes.

Saison 2020–2021

Nous étions très heureux de clôturer la saison 2020-2021 en retrouvant le public lillois à l’occasion d’un concert donné le 3 juillet 2021 en l’église Sainte-Catherine. Intitulé Les planètes, le programme réunissait le Madrigal de Lille et l’orchestre à cordes flamand Orfeo Strings, sous la direction de Rik Ghequière et Madeleine Saur, autour de la Sunrise Mass du compositeur norvégien Ola Gjeilo, et de pièces d’Arvo Pärt, John Tavener, Frank Ticheli et Pärt Uusberg.

Quelques extraits vidéos :

Pleni sunt caeli, extrait de la Sunrise Mass d’Ola Gjeilo, Madrigal de Lille, ensemble Orfeo Strings, direction : Rik Ghequière

Svyati, John Tavener, Madrigal de Lille, violoncelle solo : Mario Villuendas, direction : Madeleine Saur

Saison 2019–2020

Pour la saison 2019-2020, le Madrigal de Lille s’attaquait à un grand du Baroque : Bach. Cette musique, qui n’est que rarement chantée par des amateurs, du moins en France, a toute sa place dans notre répertoire.
Le Madrigal de Lille a présenté trois motets : Komm Jesu komm, Singet dem Herrn ein neues Lied et Jesu meine Freude.
Le Madrigal était rejoint par un chœur éphémère composé de Waz’M en chœur et d’habitants du quartier de Wazemmes et de l’agglomération lilloise, qui intervenait à différents moments du concert.
La partie « création » de ce programme, composée par le compositeur lyonnais Jean-Christophe Rosaz (Ecrin I, II et III)était écrite pour double-chœur, l’un chanté par le Madrigal, l’autre par le chœur éphémère, en ouverture aux trois motets de Bach.

Concerts : le 8/02/2020 à 20h30 au Couvent des Dominicains (Lille) et le 7/03/2020 à 16h la Maison Folie de Wazemmes (Lille)

Saison 2018–2019

Vastes plaines enneigées, chapeaux de fourrure et toits colorés : quelques images qui composent un certain portrait de la Russie. Dans « À la Russe », Le Madrigal de Lille refaçonne ce portrait, sous la forme d’un tableau contemporain constitué d’illustrations offertes par les compositeurs occidentaux. Les œuvres de Thierry Machuel, John Tavener, François Branciard, Jean-Louis Thomas et Pierre-Jean Beaudoin, souvent inspirées de la tradition orthodoxe, sont autant de prismes qui permettront au chœur de transporter son public.

Le programme « À la Russe » est donné pour la première fois par Le Madrigal de Lille en concert d’ouverture du Festival de Chants Sacrés à Lens, le 26 avril 2019, puis en concert aux l’églises Saint-Michel et Saint-Pierre Saint-Paul de Lille, en juin 2019. La dernière représentation a eu lieu au Monastère Emaüs de Prague, le 28 septembre 2019.

Distribution :
Madeleine Saur, cheffe de chœur
Sophie Petitcollot, violoncelle

Programme :
Sviaty – John Tavener
Trois hymnes sacrés – Alfred Schnittke
Lord Jesus Christ, son of God – Pierre-Jean Beaudoin (création)
Bogoroditse Dievo – François Branciard
Bogoroditse Dievo – Jean-Louis Thomas
Jiv – Thierry Machuel

Téléchargez ici le Dossier artistique – À la Russe

Concert de Noël 2018 du Madrigal de Lille… à Strasbourg

Invité par le Chœur de la Cathédrale de Strasbourg dirigé par Rémi Studer, le Madrigal y a donné un concert le samedi 15 décembre à 20h30.

Au programme : l’Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns, l’Ascension de Rémi Studer, Es ist ein Ros’ entsprungen de Praetorius / Sandström. Chacune de ces œuvres marque par leur tonalité tantôt éclatante, tantôt plus intérieure la subtilité et la richesse spirituelle de l’esprit de Noël.

Ce concert était le fruit d’une collaboration complice, joyeuse et stimulante entre Madeleine Saur et Rémi Studer, que le Madrigal, après avoir créé l’une de ses œuvres en 2017, a eu le plaisir de retrouver en cette fin d’année 2018.